Avertir le modérateur

22/02/2010

Prisons françaises : un suicide tous les trois jours

La mort de Jean-Pierre Treiber, samedi, remet au centre de l'actualité la question du suicide en prison.

Les chiffres du suicide en prison

suicide prison.jpgRappelons qu'avec 19 suicides pour 10 000 détenus en 2008, la France présente le taux de suicide en prison le plus élevé de l'Union européenne à quinze. Le Danemark, second de ce triste palmarès, présente un taux bien inférieur (13 suicides annuels pour 10 000 détenus). En 2009, 115 000 détenus se sont ainsi donnés la mort selon les statistiques officielles, maintenant le taux à son niveau de 2008.

Depuis le 1er janvier 2010, l'association Ban public recense 18 suicides et « morts suspectes » dans les prisons françaises. Soit plus d'un suicide tous les trois jours en milieu carcéral.

Interdire le suicide ou lutter contre ses causes ?

Face à cette question dramatique, Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, avait annoncé en 2009 de nouvelles mesures de prévention. Ces mesures incluaient surtout la distribution de « kits anti-suicide » aux détenus considérés comme fragiles et susceptibles de tenter de se suicider (draps indéchirables et ininflammables, pyjamas en papier à usage unique). Des mesures purement techniques, qui rejoignent de précédentes initiatives (comme la suppression des « potences » de télévision dans les cellules), se révèlent inefficaces.

Les détenus peuvent en effet toujours recourir à d'autres modes de suicide, comme se trancher la gorge par exemple, ce qu'a fait un détenu du centre pénitentiaire de Toulon, également mort ce samedi. Surtout, ce type de mesures échoue à prendre la mesure des enjeux soulevés par ces drames et qui mêle de nombreuses questions (surpopulation, manque de personnel de surveillance, présomption d'innocence), à commencer par la plus élémentaire, celle du bien-fondé de l'incarcération.

Le visage de l'intolérable

Chacun de ces suicides est une tragédie personnelle qui rend quelque peu obscène l'affirmation selon laquelle un tel acte serait un aveu de culpabilité, selon les déclarations de l'avocat de la famille d'une des victime de l'affaire pour laquelle Treiber était soupçonné et incarcéré1. Rappelons ainsi qu'une semaine avant Jean-Pierre Treiber, un adolescent de 15 ans se donnait la mort à la maison d'arrêt de Rouen ; rappelons encore que de nombreux suicides en prison concernent des individus en détention provisoire, ou en attente de jugement. Les prévenus se suicident ainsi deux fois plus que les condamnés2.

Autre constat, beaucoup de suicides touchent les détenus placés à l'isolement (c'était d'ailleurs le cas de Jean-Pierre Treiber), une pratique à laquelle l'administration pénitentiaire française recourt de façon excessive et abusive, en particulier à l'encontre de détenus fragiles psychiquement ou atteints de pathologies psychiatriques graves, comme l'a souligné le Comité de prévention de la torture du Conseil de l'Europe3.

Enfin, le suicide n'est que l'aspect le plus visible et choquant de l'intolérable carcéral. On constate d'ailleurs que les détenus se suicident cinq à six fois plus que les hommes de 15 à 59 ans, et que la majorité des suicides interviennent en début de détention (un quart a lieu dans les deux premiers mois)4. Nous consacrions un article à la question il y a seulement quelques jours : « La prison, l'intolérable ».

Notes :
(1) Me Francis Spitzner, avocat de la famille Giraud, s'est en effet exprimé en ces termes : « Treiber par ce suicide a avoué, il s'est infligé une peine définitive que notre code pénal a aboli. C'est une fin qui évidemment, pour la famille de Roland Giraud, est frustrante, elle ne la souhaitait pas. Elle souhaitait un procès, des explications. Il y aura une immense frustration, il n'y aura pas de procès, certaines zones d'ombre du dossier ne seront jamais éclaircies et puis en même temps c'est la fin de l'affaire même si c'est une fin brutale, inattendue. »
(2) Géraldine Duthé, Angélique Hazard, Annie Kensey, Jean-Louis Pan Ké Shon, « Suicide en prison : la France comparée à ses voisins européens », Population et sociétés, n° 462, décembre 2009.
(3) Rapport au gouvernement de la République française, Strasbourg, 10 décembre 2007. De nouvelles visites ont été annoncées pour 2010 afin d'évaluer les changements intervenus.
(4) Géraldine Duthé et al., op. cit..

Crédits iconographiques : © 2009 Nagy.

09:27 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prison |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu