Avertir le modérateur

27/04/2013

Qui sont les figures de l'austérité en Europe ?

angela merkel,olli rehn,austérité, josé manuel barroso, david cameron, george osborne, neelie kroes, christine lagarde, L’austérité commencerait-elle à vaciller en Europe ? Les évolutions récentes, l’effondrement des cautions intellectuelles, la défection de certains responsables politiques, fragilise le front de la rigueur, ce que certains affameurs regrettent déjà.

Le chemin restera cependant long avant de voir appliquée une politique de croissance digne de ce nom. Les responsables de la politique infligée au continent, eux, n'ont guère de souci à se faire. Ils ne sont d'ailleurs pas toujours très connus du grand public, et du moins leur véritable bilan est lui tenu sous silence y compris par la presse et par leurs opposants. Quant à leur avenir, la plupart d'entre eux le ménage et ont déjà modéré leurs discours en espérant échapper aux critiques et avoir pris à temps leurs distances avec le consensus austéritaire qu'ils ont tant soutenu.

Voici donc une petite galerie de portraits, pour mieux saisir le rôle de chacun dans la catastrophe actuelle, et dans ces choix politiques qui ont déjà condamné durablement des millions d’Européens à souffrir d’un chômage durable, de perspectives d’avenir définitivement réduites, et l’ensemble des pays du continent à voir leur potentiel de croissance réduit à long terme.

*

angela merkel,olli rehn,austérité, josé manuel barroso, david cameron, george osborne, neelie kroes, christine lagarde, Angela Merkel, seconde Dame de fer
Chancelière allemande (depuis 2005)

La disparition de Margaret Thatcher viendrait presque éveiller de l’affection pour celle qui mit le Royaume-Uni à genoux. Au sein de la zone euro et par le jeu de la monnaie unique, l’actuelle chancelière allemande a en effet réussi à appliquer les choix austéritaires bien au-delà de sa terre d’élection, réservant d’ailleurs les mesures les plus rudes aux partenaires de l’Allemagne. Et c’est là le principal trait politique d’Angela Merkel : élue en Allemagne, elle aura toujours estimé et continue de penser que sa responsabilité s’étend aux réformes d’autres nations. Sans jamais nier que ces réformes sont faites dans l’intérêt premier de l’Allemagne.

Lire la suite

23/04/2013

Un classique de la Commune : Mes cahiers rouges

commune, histoireLes éditions La Découverte nous rendent le chef-d'œuvre de Maxime Vuillaume, le document le plus incontournable sur la Commune, et tout simplement un joyau de littérature : Mes cahiers rouges, pour la première fois en intégralité, et maintenant en poche.

Ne rien taire

Publiés séparément entre 1908 et 1914, les dix Cahiers rouges de Maxime Vuillaume, fondateur du Père Duchêne (le titre de presse communard le plus connu, avec Le cri du peuple de Vallès) furent ensuite repris plusieurs fois dans une édition incomplète, compilant de larges extraits des sept premiers cahiers. Grâce au travail de Maxime Jourdan, c'est la totalité des dix cahiers qui est ici restituée, pour le plus grand bonheur de tous ceux qui s'intéresseraient à la magnifique et tragique utopie parisienne de 1871, intermède populaire, socialiste et patriote tout à la fois.

Le bonheur de retrouver enfin ces cahiers dans une version complète est à l'image du plaisir procuré par leur lecture. Car c'est bien ici un classique et un chef-d'œuvre que laissa Vuillaume, contant plus de trente ans après les faits l'une des pages hélas les plus injustement controversées de l'histoire populaire de France. Et ce qui marque avant tout en lisant ou en relisant Vuillaume, c'est peut-être la franchise de son récit. L'auteur ne tait rien, aucun doute, aucun questionnement, aucune déception, y compris à l'encontre des errements de la Commune. Au premier cahier sur la répression versaillaise de la Semaine sanglante, et ses 20 à 30 000 morts répond ainsi le second, compte-rendu précis, détaillé, parfois abject, de l'exécution par des factions communardes des otages du 24 mai (les six dont fit partie l'archevêque Darboy) et du 26 mai 1871 (les cinquante de la rue Haxo).

Lire la suite

09:11 Publié dans Vie de l'esprit | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : commune, histoire, la découverte |

19/04/2013

Reinhart & Rogoff et la théorie de l'austérité expansionniste : anatomie d'un fiasco

Coup de tonnerre chez les économistes, mais aussi pour tous les gouvernants partisans de l'austérité : la théorie selon laquelle la croissance serait favorisée par la réduction des déficits est basée sur les résultats erronés d'une feuille de calcul Excel. Les choses sont-elles si vraiment si simples ?

Une base théorique pour les anti-déficits

Lexcel.jpg’austérité, certes, était dans l’air du temps depuis quelques années, dans les discours politiques et les éditoriaux de la presse, voire dans certains documents officiels comme le fameux rapport Péberau en France. Demeurait cependant un souci : l’existence de déficits publics n’avait jamais empêché aucun pays de connaître la croissance, bien au contraire, ni de maintenir le ratio dette/PIB sous contrôle. Les premiers mois de la crise financière inaugurée en 2008 virent ainsi les gouvernements se tourner vers l’idée traditionnelle et keynésienne du plan de relance, bien que dans des volumes assez variables.

Les partisans de l’austérité n’avaient pas dit leur dernier mot, avec l’ambition d’imposer une idée centrale : que le déficit — plutôt que les errements des institutions financières — était la cause de la crise, et qu’une politique d’austérité pouvait au contraire ramener la croissance. Ne manquait plus qu’une légitimité intellectuelle, une preuve empirique de cette théorie jusqu’à preuve du contraire fumeuse.

Lire la suite

09:03 Publié dans Économie | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : austérité, dette publique |

12/04/2013

Nécessaires inégalités, impossible justice au travail

françois dubet, inégalités, travail, livres

La reparution de l'impressionnante étude de François Dubet sur les inégalités au travail, Injustices, rappelle avec un poids renforcé par la crise combien sont aigus le mal-être et les souffrances des salariés.

Une somme humaine

Un tel ouvrage n'aurait pu être le travail d'un homme seul, et François Dubet, spécialiste du concept d'égalité et de ses applications divergentes (Les places et les chances, 2006) le cosigne avec quatres co-auteurs, et reconnaît en introduction l'apport de nombreux enseignants et étudiants à sa rédaction. Car si Injustices impressionne, c'est avant tout comme somme sociologique. Plus de trois cents personnes interrogées, un protocole étendu sur près de trois ans : l'ouvrage est le fruit d'un travail de recherche profond. Et les premiers chapitres, parce qu'ils nous confrontent à l'expérience individuelle du travail et de ses injustices, frappe de vérité, d'humanité.

À partir de trois principes de justice dégagés par l'auteur (l'égalité, le mérite et l'autonomie), le tableau dressé n'est pas seulement statistique, il rend aussi compte d'une expérience intime de l'injustice. L'humiliation, la honte, la résignation, la rage qui sont avouées par des témoins-victimes. La violence des mots, leur récurrence à travers des témoignages dissemblables, frappe. Le sentiment d'être « traité comme un chien », de devoir faire le « sale boulot ». Le poids psychologique, aussi, le fatalisme de certains, l'abandon à la « grande loterie » du hasard, le dédain face à la nature humaine fondamentalement injuste. Et, à travers certains témoignages, frappants d'humilité, des « personnages [...] proches de Charlot et de Gaston Lagaffe, [...] un peu lunaires, traversant le monde du travail tout en restant étrangers, flottants, labiles, indifférents et comme préservés d'un environnement qui pourrait les détruire en les faisant entrer dans le moule ».

Lire la suite

10:28 Publié dans Vie de l'esprit | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : françois dubet, inégalités, travail, livres |

02/04/2013

Grande Dépression, Grande Récession, quels parallèles ?

Les parallèles dressés entre la Grande Dépression des années 1930 et la Grande Récession des années 2010 apportent de nouveaux éléments de réflexion sur le chemin à suivre, aujourd’hui, pour sortir enfin l’Europe et ses peuples de la crise.

Retour en 1935

Il est en économie des idées de comparaison apparemment anodines mais qui peuvent ouvrir des débats passionnants. C’est le cas de la comparaison établie au Royaume-Uni par le NIESR (un peu l’équivalent de l’INSEE français) dans le cadre de ses estimations mensuelles du PIB britannique. En comparant l’évolution du PIB depuis le début de la crise et lors de crises précédentes, le NIESR montre assez aisément que le Royaume-Uni connaît aujourd'hui (courbe noire) une situation pire que lors des précédentes dépressions, y compris la Grande Dépression post-1929 (courbe bleue).

GDP+to+February+2013[1].jpg

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu