Avertir le modérateur

27/09/2011

Wangari Maathai, une voix au service du développement

MAATHAI-obit-popup[1].jpgLa France connaît mal Wangari Maathai, qui reçut pourtant en 2004 le Prix Nobel de la paix « pour sa contribution au développement durable, à la démocratie et à la paix », trois ans avant Al Gore sur des enjeux similaires. Morte dimanche 25 septembre, à 71 ans, des suites d'un cancer des ovaires, cette environnementaliste originaire du Kenya avait initié en 1977 un mouvement qui allait connaître un grand succès, le Green Belt Movement (« Mouvement pour la ceinture verte »). L'idée à la base de ce mouvement était alors révolutionnaire et constituait ce que certains ont appelé le « génie » de Wangari Maathai. En estimant que les questions d'environnement, de développement, de démocratie et de paix étaient inextricables et devaient donc être traitées de façon concomitante, Mme Maathai s'est en effet inscrite parmi les précurseurs du développement durable et de la prise de conscience mondiale de l'importance politique des problématiques environnementales.

Le Green Belt Movement suivait cette conception en finançant la plantation d'arbres par les femmes du Kenya, leur fournissant à la fois, directement, de l'argent, et indirectement, les moyens d'améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles en améliorant leur environnement et en investissant dans une ressource durable, les arbres plantés fournissant à la fois du bois pour se chauffer et cuisiner, des fruits, un abri contre les aléas naturels et l'érosion, et un facteur essentiel de préservation des ressources naturelles en eau. Mais au fil des ans, le Green Belt Movement fit bien plus, et se situa à la pointe de l'évolution du Kenya vers un régime plus ouvert et plus démocratique. Plus récemment, Wangari Maathai militait contre la déforestation dans d'autres zones d'Afrique, notamment pour la sauvegarde de la forêt du Bassin du Congo.

Pour mieux connaître Wangari Maathai, on peut se procurer ses mémoires titrés Celle qui plante les arbres aux éditions Héloïse d'Ormesson (reparu en poche chez J'ai lu), et son essai plus récent Un défi pour l'Afrique (Éd. Héloïse d'Ormesson). On peut aussi lire son discours prononcé à l'occasion de la remise du prix Nobel, en 2004, dont la traduction française est présentée ici.

Lire la suite

13:13 Publié dans Vie de l'esprit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maathai, prix nobel, environnement, afrique |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu